Synthèse personnelle (Keny)

 

LA SUPRACONDUCTIVITE

(SVT, SCIENCES PHYSIQUES)

 

 

Certains matériaux possèdent la propriété de conduire le courant électrique sans résistance à condition que leur température soit inférieure à une certaine valeur appelée température critique (Tc). On nomme ce phénomène : la supraconductivité. Elle est utilisée dans divers domaines : électricité, médecine (IRM) transports entre autres.

Elle pourrait toucher notre quotidien encore plus, mais la supraconductivité n’a pas encore livré tous ses secrets. Bien qu’elle ait fêté ses 100 ans en 2011, il reste des mystères à élucider, c’est pourquoi ce sujet me paraît passionnant. Le train Maglev se déplace en lévitant. Peut-on généraliser le projet du Maglev dans les transports terrestres ? Verrons-nous bientôt la voiture volante du film « Retour vers le futur » ? Voir relier Paris à Washington D.C en une heure ?

 

 

La première étape a été de constituer un groupe selon nos affinités et de choisir le sujet. Constant et Augustin avaient les mêmes attentes que moi. Nous n’avions pas de sujets précis, et étions hésitants : peut-être les biocarburants, ou la voiture électrique ?

Nous avons pensé que ces sujets avaient déjà été trop souvent traités. Alors, nous avons décidé de parler de nos goûts, et comme nous aimons tous les trois la physique, le thème de la supraconductivité s’est présenté. Ce phénomène est illustré dans le domaine des transports (train) notre premier choix, et de manière plus discrète, est en lien avec le développement durable.

 

La première phase de ce TPE a été la recherche de documentation. Nous nous sommes documentés sur internet et au CDI. Nous avons récolté beaucoup de documents qu’il a fallu trier. J’ai mis dans « mes favoris » les documents essentiels. J’ai également cherché les nouvelles expériences sur le sujet afin d’actualiser mes connaissances.

 

Après avoir synthétisé l’ensemble des informations, nous avons choisi la problématique et dégagé un plan. Nous avons mis en relief  la définition, l’historique depuis l’apparition de la supraconductivité jusqu’à nos jours, et les différentes applications (voir site internet). Puis,  nous avons eu l’idée d’introduire le phénomène des supraconducteurs dans l’automobile.

Ce choix nous a permis de croiser 2 matières :

-          Physique : physique quantique qui décrit le comportement des atomes, des particules et du monde microscopique

-          SVT : Avec les progrès au niveau développement durable que pourrait engranger la maîtrise de ce phénomène.

Et, de réaliser des expériences.

 

Pour la réalisation du projet, nous avons réfléchi à une façon originale de le présenter. Les professeurs nous ont avertis qu’il ne fallait pas faire un simple exposé. J’ai proposé alors à mes camarades de créer un site internet (http://les-supraconducteurs.e-monsite.com/). Ils ont pensé qu’en effet un site internet permettrait de nombreuses perspectives (explications, vidéo, photos…). La création du site m’a été confiée, j’ai été chargé de trouver un hébergeur, gratuit de préférence. Ce site propose des espaces de stockage, des vidéos, des photos. Il faut veiller à ce qu’il ne soit pas envahi de publicités, et assez simple dans l’utilisation.

Nous avons  partagé le travail d’alimentation du site. Une partie du travail a donc été menée séparément. Mais, nous avons toujours veillé à communiquer entre nous, et à nous concerter en cas de difficultés.

 

Dans un second temps, il nous est apparu indispensable de rencontrer un expert. Après avoir envoyé plusieurs mails à l’université de Lille 1, restés sans réponse, Monsieur HENNEQUIN a répondu favorablement à notre souhait. Nous l’avons donc rencontré. Il a répondu avec patience à nos questions, et, nous avons réalisé des expériences effectuées lors des journées portes ouvertes le 9 février 2013. Je les ai postées sur notre site. Ce travail m’a pris beaucoup de temps, car il faut passer par You Tube et l’upload (téléchargement) est long. Au cours de cette rencontre, nous avons obtenu le kit de démonstration qui nous permettra de faire des expériences lors de notre soutenance.

Tout s’est bien enchainé puisque nous avions notre sujet, notre problématique et nos expériences.

 

 

D’un point de vue personnel, l’expérience a été enrichissante.

 

Ce TPE m’a permis d’apprendre beaucoup sur les supraconducteurs et d’avoir un regard un peu plus scientifique. Il m’a ouvert l’esprit, et je suis plus attentif aux découvertes liées à ce domaine. La supraconductivité, pour le moment, ne peut pas faire voler une voiture, tout juste le train Maglev. Il faudra attendre, entre autres, des méthodes de refroidissement moins coûteuses ; découvrir de nouveaux matériaux supraconducteurs dont la température critique serait proche de la température ambiante… Mais qui sait dans plusieurs années (ou siècles) ? Je suis très impatient d’assister à une révolution au niveau de l’énergie, des transports….

 

J’ai appris à travailler en groupe. Il y a des côtés positifs (convivialité, partage du travail…) mais aussi négatifs : difficultés de se réunir tous les trois, ou encore de s’adapter à la façon de travailler des autres. Je sais que partager et communiquer sont les deux résolutions à prendre, si l’on veut une bonne entente et un bon fonctionnement du groupe. Il faut aussi être organisé et se sentir responsable. Il faut être à la fois patient et persévérant. Patient parce que, parfois, j’aurais aimé que l’on avance plus vite. Et persévérant car il a fallu insister pour avoir un rendez-vous avec le chercheur, avoir le prêt du matériel pour l’expérience…

 

De plus, je ne suis pas Webmaster. Pour la création du site internet, j’ai donc beaucoup appris par moi-même en allant sur les forums, et notamment sur le forum « Comment ça marche ». J’ai été ravis de voir le site prendre forme petit à petit. Aujourd’hui, je vois enfin le fruit de notre travail aboutir .Et c’est une belle récompense, me semble-t-il !

 

Pendant ces 5 mois, j’ai pris confiance en moi, grâce à la prise d’initiatives et à l’autonomie qui nous sont laissées. J’ai été le relais entre le chercheur et mes camarades : envoyer des mails, interroger le chercheur, organiser la rencontre…

 

Ce TPE a été chronophage. Nous avons l’impression d’avoir le temps. Cinq mois c’est long ! Mais paradoxalement, le temps passe très vite. Il a fallu apprendre à le gérer. Travailler en classe n’est pas suffisant, il faut également un investissement personnel à la maison. J’ai aussi apprécié l’interaction entre les disciplines : informatique, physique, SVT.

 

 

J’ai aimé être acteur, et pas spectateur. En outre, aucun sujet n’a été imposé. On a eu la liberté de choisir !

Le TPE a été une expérience très enrichissante. Il confirme mon choix de faire un métier lié à l’informatique.

 

Je remercie nos professeurs qui nous ont soutenus dans ce projet.

 

 

Bibliographie et Webographie :

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×